Comment brasser une bière ?

Lire également : Organiser une dégustation de bière

Cette semaine, notre ami Édouard des Dinner Bons nous raconte sa passion pour la bière et comment faire cette délicieuse boisson à la maison !

Chez Belle Assiette, nous sommes toujours à la recherche de nouvelles façons d’améliorer vos soirées et réceptions. Avec Bon Dinner, nous vous donnons les secrets de la bière, mais pas seulement ça ! Dans cet article, vous trouverez quelques adresses pour faire votre propre bière maison grâce aux conseils d’un spécialiste, ainsi que de bonnes idées pour la floraison du houblon dans nos villes françaises.

A lire également : Les bienfaits de la levure de bière

Maintenant, Edouard, c’est à toi !

Vous me croirez certainement si je vous dis que la bière n’est pas vraiment une boisson idéale quand vous cherchez un mode de vie sain et équilibré, et vous avez raison, les bières vendues dans les supermarchés, elles n’ont pas été conçues pour être bonnes pour votre corps…

Les bières industrielles contiennent non seulement de l’alcool, mais très souvent du fructose, du sirop de maïs (augmente la teneur en alcool à moindre coût) et des additifs chimiques tels que le propylène glycol ou les OGM comme le maïs, le dextrose. En fait, si vous aimez la bière mais que vous ne voulez pas vous empoisonner, vous avez trois options : 1 : arrêter de la boire, 2 : acheter des bières artisanales locales, 3 : brasser votre propre bière. Puisque le 1 n’est pas possible, nous allons d’abord considérer le 3, puis nous parlerons du 2 dans un prochain article ; -)

Pour la bière — pas d’additifs chimiques — une petite cuisine, de l’équipement, des matières premières et 4 heures de temps suffisent.

Le processus est assez relaxant. Il y a, bien sûr, quelques moments pressés, comme quand vous devez ajouter du houblon à votre moût à ébullition toutes les 5 minutes, mais vraiment, la plupart du temps, il suffit d’attendre que le mélange atteigne lebonne température, (c’est drôle que ça en a l’air).

Pendant ce temps, la meilleure chose à faire est de goûter une bière artisanale et/ou de penser à la prochaine recette : une session de pamplemousse IPA, une Stout impériale russe ou une Sour…

Si vous êtes à la recherche d’un passe-temps qui vous permet de vous détendre et de boire des bières, brasser votre propre bière est tout à fait idéal.

Le principe principal de la bière est qu’il s’agit d’une boisson faite d’eau, de malt, de houblon et de levure. Ce sont ces levures qui transforment le sucre contenu dans le malt en alcool et en dioxyde de carbone (bulles et mousse) ; le houblon qui portait à l’origine des conservateurs à la bière est aujourd’hui utilisé principalement en raison de ses propriétés aromatiques.

Étape 1 : Empâtage : Le malt concassé est mélangé à de l’eau et maintenu à une température compriseentre 62° et 68° C (selon le style de la bière) pendant plusieurs dizaines de minutes.

Étape 2 : Ébullition : après avoir filtré le mélange eau-malt, le « moût » est porté à ébullition, c’est à ce stade que nous ajoutons du houblon (s’il vous plaît, il y a près de 300 variétés commercialisées dans le monde entier !)

Étape 3:1 st Fermentation : Après avoir versé le moût dans un réservoir de fermentation et abaissé rapidement la température entre 21 et 23°C, nous ajoutons la levure qui vatrasforme le sucre dans l’alcool et le dioxyde de carbone pendant environ dix jours.

Étape 4 : Mise en bouteille : Ajouter un peu de sucre à la bière pour relancer la fermentation, verser la bière alcoolisée mais pas encore pétillante dans les bouteilles et encapsulée.

Étape 5:2 e Fermentation : Étape finaleavant la dégustation (Alléluia !) , la deuxième fermentation donnera la bière et les bulles de mousse, est ensuite averti pendant plusieurs jours pour parfaire ses saveurs.

Il y a aussi trois choses essentielles à maîtriser si vous voulez que votre bière soit appréciée par vos amis, votre famille ou vos collègues  : 1 : vérifier les températures, 2 : vérifier les heures, 3 : maîtriser l’hygiène .

Chaque brasseur a ses propres techniques et recettes, la diversité des ingrédients et des méthodes en font une boisson aux possibilités gustatives presque infinies !

Pour trouver le bon matériel et les bonnes matières premières, Internet est plein de sites plus ou moins sérieux, nous avons sélectionné trois qui ont démontré leur qualité :

  1. B Maker : Deux jeunes étudiants de l’ECE Paris ont lancé une start-up proposant des kits miniatures (3 litres de bièresbrassée chaque bière) qui vous permet de comprendre le processus sans gâcher en cas de foirer ! Les kits sont disponibles dans plusieurs caves à bière parisiennes et seront bientôt en ligne.
  2. Brouwland : La plupart des 863 brasseurs français ont nécessairement traversé un kit Brouwland dans leur vie : c’est une sorte de référence du kit de bière, un bon rapport qualité-prix, vous pouvez également commander vos matières premières sur le site Brouwland.com
  3. Braumeister : Un réservoir semi-professionnel tout-en-un, vous permet de préparer 20 à 25 litres à la fois.

Pour vous initier à l’art de la bière amateur avec d’autres novices et accompagné d’un professionnel, la meilleure solution est de participer à des ateliers organisés dans toute la France, voici une sélection de trois ateliers :

  1. Brew Unique à Paris (75) : leLeader parisien des ateliers de bière est souvent réservé plusieurs mois à l’avance, mais la patience paie : Mike, le propriétaire est d’excellents conseils et son expérience dans le respect des forces de la bière.
  2. Chez Home Beer in Bondues (59) : Récemment installé dans son nouvel emplacement, Maxime, ancien brasseur itinérant, accueille des groupes de 2 à 20 personnes préparant des équipements de pointe.
  3. Bière artisanale à Montpellier (34) : En plus d’offrir 2.0 ateliers de production (qui utilisent PicoBrew de Zymatic), nous sommes tombés amoureux de leur univers, loin du cliché amoureux de la bière.

Projet coup de ❤️  : Les Hops Parisiens, une bande de fabricants de magasins en série plantent du houblon sur leurs balcons, toits, dans des hôtels 5* ou des zones désertes.

Leur objectif : répondre aux besoins des brasseurs français en houblon local, et ils sont à l’aise : 600 piedsont été plantés lors de la première campagne de plantation (1 pied ~ 100 litres), vous pouvez les rejoindre sur leur groupe Facebook.

Si vous ne pouvez pas manquer des bières industrielles, fades et sans âme (bah que vous êtes mauvais), vous pouvez également préconiser le retour de vraies bonnes bières, acheter les bières de brasseurs locaux, ou dabirra son, ou les deux !

Sur vos signes, prêt ? Brew !

 » Édouard, Les Bons Dîners

Etiez-vous intéressé par cet article ? Obtenir ensuite par email :

Adresse e-mail